Au début des années 70’, le premier choc pétrolier secoue la planète.

Les prix du baril de pétrole flambent et la panique s’immisce dans les ménages. Parallèlement, l’intérêt pour l’écologie et la transition vers une utilisation parcimonieuse des ressources fossiles sont en plein essor. 

C’est à partir de ce constat que le Professeur Maggetto verra l’électricité comme une solution évidente pour remédier aux problèmes que pose l’utilisation du pétrole dans les transports. Il établira alors une équipe de recherche et créera un département spécialisé dans l’ingénierie électrique et la technologie énergétique – ETEC en 1974. Grâce à ce département de la VUB, le Professeur Maggetto et son équipe à la réputation grandissante, effectueront maintes études sur les batteries et les systèmes de recharges. En 1984, un de leurs véhicules électriques fera un voyage de 20 heures, à une vitesse de 30km/h, avec comme destination le symposium de véhicules électriques de Paris. Ce voyage marquera leur première expérience en matière de rechargement rapide et leur apportera une exposition internationale. L’effort internationale qui se dégagera de cette expérience poussera le professeur Maggetto a matérialiser cette coopération par le biais de diverses associations dont il sera le fondateur comme par exemple AVERE (Association Européenne des Véhicules Electriques à batterie, hybrides et à pile à combustible), CITELEC (Association des villes intéressées par les Véhicules Electriques) et EPE (Association Européenne pour l’Electronique de Puissance) et créera par conséquent l’ASBE, AVERE Section Belge dans le but d'unir les acteurs de la transition :

  • Les constructeurs de vélos électriques, voitures, véhicules utilitaires, camions, bus, etc.
  • Les constructeurs d’infrastructure de recharge, de batteries, les fournisseurs d’électricité, les distributeurs de pièces détachées, etc. 
  • Les organisations institutionnelles, les sociétés de leasing, les gestionnaires de cartes de rechargements, etc.
  • Les opérateurs de mobilités : taxis, sociétés de covoiturage, etc.
  • Les utilisateurs

Le rêve du professeur Maggetto était d’unifier les forces de chaque pays et de chaque spécialiste dans le but d’accélérer la transition. La section française se consacrera à la collaboration avec les constructeurs de voitures, la section italienne avec le secteur des fournisseurs d’électricité, la section allemande avec le secteur de l’énergie solaire, etc. Malheureusement, à la suite de son décès le 9 février 2007 et les attentes irréalisables des politiciens influencés par les médias, les avancées de l’ASBE étaient ralenties jusqu’à réellement s’arrêter en 2008. En 2010, l’invention de la batterie au Lithium permis un nouvel élan d’intérêt pour les véhicules électriques et cette fois le gouvernement belge est également à bord du train. En un clin d’œil l’ASBE était revitalisée ! 

L’ASBE, aujourd’hui connue sous le nom de AVERE Belgium, continue d’œuvrer dans le but de poursuivre le rêve du Professeur Maggetto par le biais d’études, de projets de recherche et de collaborations internationales !